2018

Au bois !

Livre de cuisine & Banquet théâtral

Avec 12 Evryien.ne.s

Portraits écrits par Amine Adjina,
photographiés par Géraldine Aresteanu
et mis en scène par Émilie Prévosteau.

+ pour feuilleter “Au bois”

« Ce matin du samedi 29 septembre 2018, nous prenons la voiture pour nous rendre au bois. C’est Émilie qui conduit, je n’ai pas encore le permis. Je ne l’aurais peut-être jamais. Nous roulons tranquillement sans réaliser que nous allons « au bois ». Dans un temps pas si lointain, cela aurait pu nous troubler davantage. Aller au bois, ce n’est pas rien. C’est un endroit où tellement d’histoires ont eu lieu, réelles ou inventées. Des histoires parfois si effrayantes, que nous n’en dormions pas. Aujourd’hui encore, je ne pourrais me balader dans un bois en pleine nuit. Une peur irrationnelle s’emparerait de moi. Pourtant le bois c’est aussi le territoire des choses nouvelles, et parfois inconnues. On avance dans un bois pas si sûr de soi et c’est parfois tant mieux. On n’y est pas inquiet mais alerte, vif.

Ce bois où nous nous rendons n’est pas de ce type. Il a un nom, deux noms. Bois Sauvage et Bois Guillaume. Ce sont deux quartiers de la ville d’Évry. Nous avons rendez-vous avec des habitants pour nous présenter et parler de ce que nous avons concocté. La première personne que nous avons rencontrée, il y a quelques mois, c’est Jean-Marie Antilogus. C’est le directeur de la maison de quartier. Il est jeune, il fait de la boxe avec Alexandre (dont nous parlerons plus tard). Il nous a parlé de ce quartier et de ce qu’il y menait avec son équipe. Nous nous sommes tout de suite dit que nous avions envie de travailler avec lui.

Quand nous arrivons, Manuel Valls venait d’annoncer sa candidature pour le poste de Maire à Barcelone. Et Évry, c’est la ville de Manuel… Mais cela n’a pas l’air de préoccuper les gens.

Michel nous raconte tout un tas d’anecdotes sur Évry. C’est l’érudit de la bande que nous allons rencontrer. Il est conseiller municipal. Il arrive même à nous parler de la cuisson de la viande au Moyen Âge pour permettre sa conservation. Il porte une magnifique chemise à motifs africains. Il est connu pour ça Michel, ses chemises. Il raconte le jour où il travaillait dans un bureau de vote. On lui offre une chemise, il décide de la passer immédiatement. Manuel entre dans le bureau de vote alors que Michel est encore torse nu. Il est effondré mais à Michel on pardonne tout. Cynthia, Naaema et sa fille sont aussi présentes.

Ce qui frappe d’emblée, c’est la relation qu’ils entretiennent entre eux. Une relation faite de bienveillance, d’écoute et de respect mutuel. Un véritable réseau de solidarité. Ils ont la perception que ce qu’ils vivent ici vaut le coup. Vivre dans cette ville d’Evry avec ces relations de voisinage et d’entraide, ça vaut le coup. On est assez émus d’entendre les gens parler ainsi, spontanément, de leur attachement à leur ville, aux personnes qui y habitent. Quelque chose, ici, existe du lien social. Et chacun se renvoie la responsabilité de cela. L’écoute de Michel, la gentillesse de Naaema, la joie de vivre de Cynthia, etc.…
Et la maison de quartier comme le centre, le cœur de ces relations qui se nouent et qui se poursuivent ailleurs.

Notre projet est simple. Rencontrer des personnes habitants ces deux quartiers qui accepteraient de nous transmettre une recette de cuisine qui a une importance particulière pour eux. Symbolique, gustative, affective. Ils choisiront la manière de nous apprendre cette recette. Nous leur poserons ensuite des questions autour de leur rapport à la nourriture et la cuisine. Géraldine fera ensuite un portrait des différents participants. Puis nous créerons ensemble un livre, ce livre, pour qu’il puisse circuler dans la ville et que d’autres puissent s’emparer des recettes et découvrir des facettes inconnues de leurs voisins qu’ils connaissent ou non.

Nous préparerons ensuite un banquet et c’est nous qui cuisinerons pour tous ceux qui ont acceptés de se mettre à table. »

 

Rencontres, apprentissage des recettes, écriture, répétitions :
de Septembre à Décembre 2018.

Banquet théâtral “Au Bois” au Théâtre de l’Agora et édition du livre de recette « Au Bois » :
vendredi 21 décembre 2018 à 20h30.